Philippe Quinta alias Fitaki Linpé, à moins que ce ne soit le contraire, habite dans un village près de Montpellier. S’il y fait de plus en plus chaud, en hiver, la cheminée y est encore vaillante.      Le feu est une source d’inspiration pour le poète qui n’en est pas à son premier livre, ni espère-t-il à son dernier. après J’attends la venue du grand froid et Badminton , il a en projet chez VIA DOMITIA un livre mêlant ses photos avec des haïkus écrits par de nombreux et talentueux poètes contemporains.

Catégories : Auteurs

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *