Publié par Laisser un commentaire

André Cayrel

André Cayrel vit à Montpellier et en Provence. Amoureux de poésie et de littérature, il écrit des haïkus et des tankas depuis une de vingtaine d’années. Il est publié  dans de nombreuses anthologies et revues. Auteur de plusieurs recueils dont :

Figues, avec Isabel Asunsolo, éditions Liroli
Les petits riens, Lulu éditions
Parfum des thés, avec Damien Gabriels, Lulu éditions
Enchanter la vie, éditions d’Un jardin
Parfum des thés, Anthologie coordonnée par André Cayrel et Dominique Chipot aux éditions Pippa

 

Publié par Un commentaire

Sophie Danchaud

Sophie Danchaud vit à la campagne, près de Rennes. Elle écrit dans UHPJ (Un Haïku Par Jour), quelques uns de ses haïkus figurent dans des anthologies. Sourire en épluchant les oignons est son premier recueil.

 

Publié par Laisser un commentaire

VIA DOMITIA

VIA DOMITIA est une maison d’édition fondée en 2019.

Elle se propose de publier des oeuvres se rattachant à la littérature (poésie, nouvelles, récit, roman…) et aux arts (peinture, dessin, photographie…).
Le haïku, ce très bref poème d’origine japonaise dont Roland Barthes disait qu’il était une « poésie de l’instant » et le haïbun qui associe prose et haïku, constitueront la majeure partie de ses premières publications. VIA DOMITIA aura à cœur de faire connaître les nombreux et talentueux auteurs qui défendent et illustrent cette poésie brève dans le monde francophone.

Publié par Laisser un commentaire

Nicole Pondaven-Braham

Nicole Pondaven-Braham est née au Havre en 1939. Elle passe son enfance et son adolescence en banlieue parisienne puis se marie et s’installe en Tunisie en 1965. La poésie lui permet alors de garder un équilibre parfois douloureux entre sa terre natale et sa terre d’adoption.

Elle publie en 1992, aux éditions « La Pensée universelle », un premier recueil de poésie : « Je t’écrirai de Choutrana ». Elle y tisse une autobiographie en vers, à la fois tendre et nostalgique.

Tardivement, elle découvre le haïku et elle est immédiatement séduite par cette forme de poème court. Il lui permet d’exprimer d’une manière à la fois sensible, pudique et concise la quintessence d’un instant fugace ou celle d’une émotion furtive et essentielle, saisies au fil des saisons, dans une nature aux humeurs changeantes.

Publié par Laisser un commentaire

Bernard Dato (DDatō)

Ecrivain de Kiosque comme il aime à se définir lui-même, Bernard Dato, de formation philosophique, a été nouvelliste dans les revues MDM et Muscles Show, essayiste dans la revue Comic Box, rédacteur dans la revue Muscle&Fitness, haïjin dans le web magazine Fitness Mag. Il a de plus contribué à l’ouvrage « Vivre le Stoïcisme Aujourd’hui », sous la direction de Patrick Ussher (aux éditions Phylactères), et à « Mon Année Haïku » de Pascale Senk (chez Leduc.s Editions).