Diplôme d’infirmière en poche, Françoise Maurice quitte le sud-ouest pour s’installer dans le Var.

La bienveillance et le respect ont toujours été des valeurs de vie incontournables.

Elle découvre le haïku en 2012 après un cancer du sein. Elle pénètre dans cet univers doucement, sans prétention et découvre une façon de se recentrer sur l’indicible instant présent, devenu essentiel pour elle.

Parmi ses premières lectures Fourmis sans ombre de Maurice Coyaud, reste sans conteste une de ses principales références. Le haïku fait partie désormais de son quotidien.

Elle a coordonné, avec Eléonore Nickolay, le recueil Je pense à toi (Pippa, 2021). Présente dans plusieurs collectifs francophones et anglosaxons, elle obtient le deuxième prix du 23ème Maïnichi en mars 2020 et le premier prix du 10ème concours Jocelyne-Villeneuve en mai 2021.

Ce projet et la collaboration avec Colette Soulié sont l’aboutissement d’une amitié profonde et d’une confiance réciproque.



Publié par Via Domitia
le jeudi 17 novembre 2022
 

Autres sujets

[Les auteurs]

Anne Ripeau

Le 12/10/2022

Anne Ripeau, peintre-verrier qui enseigne son métier depuis plus de suite...

[Les auteurs]

Fitaki Linpé

Le 07/10/2022

Philippe Quinta alias Fitaki Linpé, à moins que ce ne soit le contrair suite...